Actu F1

Articles récents

Rien ne va plus entre Hamilton et Massa (16)

Lundi 31 Octobre 2011, 22:09 , par jg56 Publié dans #Infos 2011

Stefano Domenicali, Martin Whitmarsh, McLaren, Ferrari, 2011 Belgian Formula 1 Grand Prix, Formula 1Les patrons de Lewis Hamilton et Felipe Massa ont indiqué que leurs deux pilotes étaient assez grands pour régler leurs différends entre eux, après leur nouvel accrochage au Grand Prix d’Inde. Si les deux hommes avaient évité tout contact en Corée-du-Sud, leur course a de nouveau été ruinée ce dimanche après une tentative de dépassement ratée du pilote McLaren sur le brésilien, qui lui a été jugé coupable de cet accrochage et pénalisé par les commissaires de course.

Il s’agit de leur cinquième accrochage de la saison, et certains journalistes craignent que cette rivalité ne commence à devenir hors de contrôle. Interrogé sur la question, leurs patrons Martin Whitmarsh et Stefano Domenicali ont toutefois exclu d’intervenir personnellement dans cette affaire.

"Ce sont de jeunes pilotes mais ils ne sont plus si jeunes. Ce sont des hommes maintenant. Ils doivent résoudre cette affaire entre eux. Ce serait bien de parvenir à une situation où ils ne s’accrochent plus systématiquement en course. J’en ai discuté avec Ferrari mais je pense que la solution doit venir d’eux." a déclaré Whitmarsh, le patron de l'équipe McLaren. "Si j’intervenais personnellement pour qu’ils se serrent la main à l’extérieur du garage, vous prendriez tous une photo de cet instant et vous rigoleriez tous beaucoup. Ils doivent régler ça entre eux. Je pense qu’au fond ils ont un certain respect entre eux mais il est vrai qu’ils se sont accrochés trop souvent cette année."

Il est vrai que jusqu'à présent, c'était Hamilton qui était en cause et Massa a parfois été dur dans ses propos envers le pilote McLaren. Whitmarsh a déclaré à ce propos : "Je pense que Felipe subit une pression énorme au sein de son équipe et c’est ce qui le fait réagir de ces façons. Ce sont tous deux de jeunes pilotes rapides et j’espère qu’ils resteront des étoiles de ce sport pendant de nombreuses années. Ils vont encore courir ensemble pendant de nombreuses saisons en Formule 1, ils doivent donc mettre cette situation derrière eux. Mais une poignée de main ? Un geste conciliant à l’extérieur du garage lors du prochain Grand Prix ? Vous ne voulez pas qu’en plus de cela on fasse venir Mickey ! Ils doivent régler ça entre eux."

Martin Whitmarsh a aussi demandé à Lewis Hamilton d’arrêter de s’excuser après chacun de ses accidents, mais plutôt d’accepter ses erreurs et d’en tirer les leçons. Il estime que le champion du monde 2008 est trop dur avec lui-même : "Franchement, je pense que oui. Je le lui ai déjà dit à plusieurs occasions. Il ne doit pas s’excuser, c’est un pilote de course. S’il commet une erreur, il doit l’accepter, en tirer les leçons et passer à autre chose. Il veut vraiment essayer de faire le meilleur boulot possible. Je connais Lewis depuis longtemps, très longtemps et il s’est toujours fait du mal depuis qu’il est en karting. C’est sa façon de procéder. C’est sa philosophie. C’est de cette manière qu’il se motive."

Son homologue de Ferrari, Stefano Domenicali, a par ailleurs appelé à une plus grande cohérence dans les décisions des commissaires de course, estimant que Massa ne méritait pas d’être pénalisé pour son accrochage en Inde. "Nous pouvons tous nous asseoir autour de la table et jouer aux cartes mais cela ne résoudra pas le problème. Nous devons surmonter cette situation et résoudre ce problème car ce n’est bon pour personne. Une chose qui est cruciale à mes yeux, c’est que nous devons nous assurer qu’il y ait une approche cohérente des commissaires de course quand des incidents surviennent en piste. Il y a beaucoup de discussions à ce propos. Comme vous le savez, j’ai toujours eu du respect pour les décisions des commissaires mais j’étais surpris quand j’ai vu qu’ils infligeaient une pénalité à Felipe. Quand j’ai vu qu'il était devant à l’entrée du virage, notre raisonnement était qu’il avait la bonne trajectoire pour entrer dans ce virage. J’ai donc été surpris par leur décision. Vous pouvez avoir une opinion différente mais c’est ce que je ressens."

Commenter