Actu F1

Articles récents

Le prix des licences trop élevé ?

Mercredi 7 Novembre 2007, 10:53 , par jg56 Publié dans #Infos 2007

Le futur du Grand Prix d'Australie a de nouveau été remis en question par le gouvernement de l'Etat de Victoria qui ne pourrait bientôt plus subvenir aux besoins de cet évènement.
Le prix de ce rendez-vous printanier est très élevé et pourrait être revu à la hausse car de nombreux pays sont prêts à acheter la licence du Grand Prix de Melbourne. Cette année, la course a couté environ 35 millions de dollars à l'état de Victoria.
Son contrat expire en 2010.
"La licence de ce Grand Prix est très couteuse." a déclaré John Brumby, Premier de Victoria, interrogé par un journal australien.
"Pourtant, au début de notre partenariat, nous espérions tirer des bénéfices."
"Depuis plusieurs années, le prix des licences en F1 n'a cessé de croître." a ajouté l'australien. "L'organisation du Grand Prix coûte moins cher que sa licence.
Organiser un tel évènement est très demandé et des pays comme la Malaisie ou Dubaï sont prêts à mettre 50 millions de dollars sur la table."
"Je pense que nous pouvons subvenir aux besoins de notre course mais après 2010, ce sera difficile."
Le prix élevé des licences a déjà fait une victime, le Grand Prix des Etats-Unis, qui n'est pas dans le calendrier 2008.

Selon les médias australiens, le Grand Prix d'Australie pourrait désormais avoir lieu sur le légendaire circuit de Surfers Paradise, tracé urbain à Queensland, pour remplacer Melbourne.
"Je pense que le gouvernement ne renouvellera pas le contrat du Grand Prix de Melbourne après 2010." a expliqué l'ancien Premier de Victoria, Jeff Kennet, qui s'est battu pour l'obtention la F1 à Melbourne.
Mr Power, directeur de l'organisation d'évènements dans le Queensland, a confié aux médias australiens que le gouvernement du Queensland avait été approché par le boss de la F1, Bernie Ecclestone, pour accueillir la course au Surfers Paradise.
"Ce fut une approche non-officielle, mais les prix étaient énormes !" a déclaré Power. "Si nous étions contacté une seconde fois par la F1, nous y réfléchirions certainement avec plus de considération."
Le Grand Prix d'Australie menacé après 2010

Commenter