Actu F1

Articles récents

Maria de Villota gravement accidentée (10)

Jeudi 19 Juillet 2012, 14:43 , par jg56 Publié dans #Infos 2012

Maria de Villota, Atletico de Madrid, Superleague Formula: Spain 2010, Superleague FormulaSuite aux résultats de l'enquête interne récemment dévoilée par l'écurie Marussia concernant l'accident de Maria de Villota qui lui a coûté un œil en essais privés, la famille de la pilote a décidé de ne pas réagir, préférant attendre le résultat de toutes les enquêtes privées et institutionnelles. L'écurie était parvenue à la conclusion que le fonctionnement de la monoplace n'était pas à blâmer, sans toutefois affirmer qu'il pouvait s'agit d'une erreur humaine, mais la déduction ne peut que nous mener vers cette hypothèse. Pour approfondir l'enquête, Marussia a ensuite confié ses résultats au HSE (Health & Safety Executive), chargé de l'investigation officielle.

"Il s'agit de la version de Marussia, mais ce n'est pas une explication," a déclaré un proche de la famille à un journal espagnol. "Il n'y aura pas de commentaires jusqu'à ce que toutes les enquêtes en cours soient terminées. Et pour le moment, Maria n'est pas encore dans les conditions suffisantes pour lui permettre de participer à l'une des enquêtes," a ajouté la famille.

Il commence à se dire que l'accident entre la F1 de de Villota et un camion à l'arrêt au bord de la zone de tests serait dû à une mauvaise manipulation aux commandes de la part de la pilote. Rappelons que lorsqu'elle revenait vers les mécaniciens, la Marussia MR01 aurait brusquement accéléré alors qu'elle était proche du camion qu'elle a percuté l'instant d'après avec le hayon de déchargement qui était ouvert à hauteur de la tête de la pilote espagnole.

Peut-être de Villota s'est-elle tout simplement et purement trompée entre la pédale d'accélérateur et celle du frein ? Mais une autre possibilité, un peu plus complexe, semble aussi se dégager : contrairement à certaines autres voitures de course qu'a pu connaître la pilote, les F1 possèdent de nombreuses commandes et il peut être facile de s'y perdre. Les F1 peuvent ainsi subir un à-coup lorsqu'on embraye pour passer une vitesse supérieure, cependant de Villota rentrait au ralenti vers son stand, ce qui devrait écarter cette possibilité. Il est aussi possible qu'elle se soit trompée de rapport ou bien que sa vitesse trop faible ait déclenché le dispositif anti-calage qui a relancé sa monoplace... L'une ou même plusieurs de ces nombreuses commandes ont probablement été mal enclenchées, ce qui aurait pu faire perdre le contrôle à Maria de Villota. Toujours est-il que l'espagnole s'est trop approchée du camion et, bien qu'au ralenti, n'était pas à vitesse suffisamment adaptée sans quoi elle aurait eu le temps d'éviter le choc. Mais, même s'il était immobile, peut-être le camion était-il également mal placé et n'aurait rien eu à faire stationné à cet endroit... Enquête à suivre.

Commenter